Disques

Sonates pour viole de gambe et clavecin obligé

12 euros

J.S.Bach (1685-1750) : Sonate n°2 en ré Maj BWV 1028, Concerto Italien BWV 971, Sonate n°1 en sol Maj, Suite n°5 pour violoncelle seul BWV 1011, Sonate n°3 en sol min BWV 1029, Sonate en mi b Maj BWV 1031. 2007

L’intégrale des Sonates pour viole de gambe et clavecin a été couronnée par un
« Choc du Monde de la Musique » et a reçu également les 5 croches de revue luxembourgeoise « Pizzicato ».

Le duo Guigues/Procopio a mis en route ce projet d'enregistrement des sonates pour Viole et Clavecin au terme d'un long compagnonnage avec la musique de Johann Sébastien Bach.

Outre le fait qu'ils ont déjà donné plusieurs fois ces pièces en concert, ce disque arrive à un moment particulier de leurs parcours respectifs: Pour Bruno Procopio, cela fait suite à ses enregistrements de l'intégrale des Partitas pour clavecin, dans un parcours magnifique qui l'a amené à creuser quotidiennement cette matière. Pour Emmanuelle Guigues, ce projet vient faire suite à un enregistrement des transcriptions de sonates pour  Flute à bec,  Clavecin, et Viole, qu'elle vient de terminer au côtés d' Hugo Reyne et  de Pierre Hantaï.

Bien que nourris de toute cette expérience, les deux musiciens n'auraient pas forcément concrétisé ce projet d'enregistrement sans l'énorme déclencheur qu'a été leur rencontre avec les deux instruments originaux exceptionnels que sont une viole de Salomon (1741; collection privée) et le clavecin Couchet-Blanchet-Taskin de la collection de Kenneth Gilbert.


Le fait que ces deux merveilleux instruments aient été mis à leur disposition pour ce projet a été déterminant dans leur décision: ces instruments parlent et conversent d'eux -mêmes, donnant un éclairage tout particulier à ce répertoire magnifique.

Ces trois sonates présentent des caractères de style et d'écriture bien distincts, les deux premières adoptant le schéma de la sonate d'église de type corellien en quatre mouvements, et la troisième évoquant le cadre du concerto à l'italienne. Complètement émancipé, le clavecin jamais relégué au simple rôle d'accompagnateur, la main droite du claveciniste étant employée comme une seconde partie instrumentale à côté de la viole de gambe, y joue un rôle éminemment concertant.


Également disponible en vente numérique :

Bach: Sonates pour viole de gambe et clavecin obligé, Concerto italien

Itunes

Emusic

Amazon